<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=172177&amp;fmt=gif">

Supply chain et IoT : comment l’asset tracking bouscule le secteur de la logistique

Picture of Georges

Georges

06 mai 2021

Désormais, il est plus aisé d’identifier la localisation de ses actifs (assets), leur intégrité durant leur stockage et leur transit, et d’anticiper leur arrivée à destination.

Au-delà de la technologie GPS (qui permet la géolocalisation par exemple d’un conteneur), d’autres technologies (capteurs, senseurs) se complètent pour apporter une vision globale à la chaîne logistique d’une entreprise.

En premier lieu, définissons ce que l’on entend par “supply chain”.

Supply chain et IoT

Qu’est-ce que la supply chain ?

La supply chain, en français chaîne logistique ou chaîne d’approvisionnement, est un terme désignant l’ensemble des opérations nécessaires à l’accomplissement d’un service logistique. Elle peut être rattachée à l’une ou plusieurs des étapes ci-dessous : 

  • L’extraction (de matières premières)
  • Le transport
  • La production
  • Le stockage 
  • Le circuit de vente au client final

 

guide-asset-tracking-cta

 


IoT et Supply chain : comment cela fonctionne ?

Rappel historique

Pendant longtemps, les entreprises ont sous-traité leur logistique, notamment lorsqu’il s’agissait de transports internationaux. Les très nombreuses étapes de vérification étaient manuelles et papier.

 

Les problèmes étaient détectés trop tard, et les possibilités d’en identifier la source étaient longues, fastidieuses et peu fiables.

 

La géolocalisation au cœur de la supply chain

Parmi tous les types de capteurs, ce sont les balises de géolocalisation qui sont les plus utilisées dans la supply chain.

 

Leurs objectifs :

  • Offrir une visibilité des stocks ou de suivi des livraisons directement au client final
  • Réduire les risques opérationnels : pertes, vols, oublis, ruptures d'approvisionnement 
  • Visualiser l’ensemble de la chaîne pour faciliter les interventions à l’endroit requis

 

Au-delà de la géolocalisation

Mais d'autres capteurs viennent compléter la géolocalisation selon le type d’usage :

  • Température dans le cas de denrées périssables ou de produits frais
  • Vitesse pour les véhicules de livraison
  • Mouvement suspect d'une machine sur un chantier pendant la nuit
  • Humidité dans un entrepôt de médicaments
  • Vibration pour du transport de vin

 

Chaque type de capteur peut être indépendant ou en complément des autres, pour offrir une meilleure visibilité de la chaîne et donc des améliorations.

 

Prenons l’exemple d’un capteur de température dans un camion réfrigéré : 

 

Il est important d’obtenir une alerte en cas de rupture de la chaîne du froid (capteur de température), mais aussi de savoir où et quand cela s’est produit.

 

Ainsi, nous serons bien plus à même d’identifier la source du problème (le camion lui-même, le chauffeur, le lieu de déchargement).

 

supply-chain-iot-capteurs

 

Les usages de l’IoT dans la supply chain

Les chaînes d’approvisionnement se sont considérablement complexifiées et internationalisées depuis 30 ans. La technicité des chaînes de production et la démultiplication des acteurs ont rendu indispensable le recours à des dispositifs de suivi des livraisons, véhicules et stocks.

 

Ces nouvelles technologies, modernisant l’ensemble de la supply chain, sont qualifiées de “LIoT” (Logistics 4.0 and Internet of Things).

 

Des avantages opérationnels et stratégiques

Les bénéfices d’une supply chain modernisée par une solution IoT sont si déterminants qu’ils créent un avantage compétitif radical entre les entreprises équipées et celles qui ne le sont pas.

 

Amazon s’est imposé en quelques années comme un acteur hégémonique mondial grâce à son focus client et ses processus sans cesse optimisés par l’analyse des données de sa chaîne logistique.

 

Nous pouvons citer parmi les avantages les plus concrets : 

  • L'élimination des signatures et documents papier lors des livraisons
  • Le suivi continu en temps réel : la base de l’asset tracking. Un suivi continu permet une transparence complète sur toute la chaîne et une comptabilité analytique fine
  • L’automatisation et la robotisation des chaînes de production
  • L'anticipation des pannes des machines mais aussi les tendances du marché avec une remontée de données instantanée
  • Un inventaire simplifié et permanent, plutôt que les inventaires nocturnes qui ont encore lieu dans les magasins une fois par an.


L’IoT apporte des améliorations à chacune de ces étapes, notamment à travers l’asset tracking (littéralement, suivi des actifs).

 

La totalité des secteurs de production physique et de vente sont concernés : de l’industrie lourde à l’épicerie de quartier. Intéressons-nous plus particulièrement à trois cas d’usage.

 

Quelles applications sont concernées ?

La chaîne du froid : pour l’attention continue qu’elle requiert

Les ruptures de chaîne du froid dans la distribution alimentaire peuvent être à l’origine de pertes de denrées périssables ou surgelées.

 

Comme nous l’avons vu ces derniers mois, la chaîne du froid a également une importance considérable dans le secteur pharmaceutique.

 

Les vaccins contre la Covid-19 des laboratoires Pfizer doivent être conservés à -80°c, avec des conséquences sur son efficacité et des effets secondaires en cas de rupture de la chaîne.

 

La livraison du dernier kilomètre : souvent la partie la plus problématique et la plus chère

La livraison du dernier kilomètre, étape qui consiste à remettre au client final son colis, est la plus sujette à l’insatisfaction des clients.

 

De nombreuses innovations, basées sur l’asset tracking sont à l'œuvre pour améliorer cette séquence essentielle de la vente : drive, points relais, lockers.

 

La logistique humanitaire : qui demande une rapidité d’action sur des théâtres d’opérations complexes

La réponse humanitaire dans une situation chaotique, par exemple à la suite d'une catastrophe naturelle, repose sur la coordination rapide des acteurs et de leurs moyens.

 

Connaître la position et la progression des véhicules, de leur chargement et du personnel sur des terrains isolés est source d’une efficacité renforcée et de vies sauvées.

 

supply-chain-iot-cas-usage

 

Challenges de la supply chain : entre digitalisation et complexité technique

Des challenges intrinsèques à la digitalisation des entreprises

L’asset tracking s'inscrit dans la stratégie de modernisation et de digitalisation de la supply chain dont les challenges sont :

  • Maîtriser l’analyse de la data pour améliorer ses process
  • Trouver des outils qui seront adoptés sans résistance par les équipes
  • Viser un fonctionnement proactif plutôt que réactif
  • Améliorer en permanence l’expérience client

supply-chain-iotchallenge-digitaux

 

Des challenges techniques : hardware, software, connectivité et interface utilisateur

De son lieu de production à son arrivée en magasin, une palette transportant par exemple des perceuses va tour à tour se trouver à l’intérieur d’un entrepôt, dans un camion, sur une zone de stockage extérieure.

 

La connectivité doit être maintenue dans l’ensemble de ces cas de figure.

 

Les coûts du module hardware, mais aussi du software et des communications, doivent pouvoir être maîtrisés.

 

La technologie liée à l’Internet des Objets étant sujette à des évolutions techniques rapides et constantes, la solution d’asset tracking retenue doit pouvoir être évolutive.

 

A titre d’exemple, les réseaux 2G, puis 3G sont voués à l’arrêt à l’horizon 2025.

 

La sécurité des données est, elle aussi, un challenge à part entière. Prenons l’exemple de l'acheminement d’aides alimentaires en zone de conflit, l’interception de la localisation des véhicules peut avoir des répercussions vitales.

 

Les modules hardware doivent être robustes pour encaisser les chocs, les températures très variables, l'humidité ou les fortes vibrations. 

 

Enfin, le frontend de la solution doit être intuitif et facile d’accès à un grand nombre de profils de postes, y compris des manutentionnaires et livreurs.

 

supply-chain-iot-challenge-technique

 

Connectivité : laquelle choisir pour votre projet de supply chain ?

La nécessité d’une connectivité multiforme et interopérable

La supply chain est un secteur multiforme, multi-acteur et complexe. Prenons par exemple la livraison des vaccins contre la Covid-19 qui doivent être conservés à très basse température.

 

La technologie utilisée pour le tracking entre la chaîne de production, le transport, et le stockage est différente.

 

Une balise de géolocalisation cellulaire utilisant une carte SIM M2M permettra de suivre le chargement de l’usine à l’hôpital. Des étiquettes RFID pourront ensuite suivre chaque boîte de vaccin, pendant que des capteurs de température surveillent chaque minute de ce cycle.

 

 

Exemple

Critère principal

Connectivité

Usage intérieur

Grossiste en pharmacie

Coût à l’unité et taille de la balise

RFID ou Bluetooth

Usage extérieur

Poubelles municipales connectées

Autonomie des batteries et fonctionnement en sous-sol

LPWAN

Usage mixte (intérieur et extérieur)

Palette de téléphones neufs

Suivi précis, fiable et continu

Cellulaire

Véhicule

Convoyeur de fonds

Suivi précis, fiable et continu

Cellulaire

International

Livraison de pièces détachées automobiles depuis la Pologne

Suivi précis, fiable et continu

Cellulaire

Transocéanique

Conteneur de meubles d’art

Suivi sans aucun réseau

Satellite

A chaque usage, une connectivité adaptée.

 

Conclusion

L’asset tracking est probablement la plus grande révolution de la supply chain depuis l’invention du conteneur. Elle impacte l’ensemble des métiers de ce secteur, modifiant profondément la manière dont ses acteurs prennent leurs décisions, qu'elles soient opérationnelles ou stratégiques.

 

La mutation des métiers de la supply chain est à tous les niveaux : du manutentionnaire qui peut avoir une idée précise des stocks grâce à son scanner RFID, jusqu’au dirigeant dont les décisions d’acheter ou non un nouveau véhicule sont appuyées par les données et leur analyse.