<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=172177&amp;fmt=gif">
Fermer
Que recherchez-vous ?
    matoocard-picto
    Matoocard

    Connecter

    En savoir plus
    m2mmanager-picto
    M2MManager

    Gérer

    En savoir plus
    matoowan-picto
    Matoowan

    Sécuriser

    En savoir plus

    Smart cities : l’IoT au cœur des villes de demain

    D’ici 2050, 70 % de la population mondiale vivra en zone urbaine, soit 20 % de plus qu’aujourd’hui. Pour faire face à cette pression démographique croissante, l’IoT entre en jeu afin de transformer les villes. À la clé, une optimisation des ressources naturelles favorisée par des objets connectés pensés au cœur même des smart cities, pour une ville plus intelligente, plus écoresponsable et offrant un meilleur accès à ces ressources naturelles.

    Réaménager l’espace public en pensant « smart »

    A l’heure où l’IoT explose, l’urbanisme fait, lui aussi, sa transformation numérique en mettant les objets connectés au service d’une ville plus intelligente. Cette digitalisation de l’espace urbain a un véritable impact sur l’aménagement des territoires dont témoigne une ville comme Nantes ou l’agglomération Paris-Vallée de Marne.

    En effet, dans le cadre des travaux pour l’aménagement du Grand Paris Express, l’agglomération Paris-Vallée de Marne a été poussée à repenser son espace public autour de trois axes : la transition énergétique, la mobilité durable ainsi qu’une amélioration des conditions de vie en ville. Concrètement, l’agglomération entend entreprendre un réseau énergétique intelligent, favoriser la mobilité « carbon-free » et adapter ses bâtiments aux nouvelles règles écoresponsables prévues par le Plan Climat. Cela se traduit, par exemple, par des bornes de recharges pour vélos électriques alimentées par des panneaux photovoltaïques, ainsi que par la favorisation d’espaces verts dans la ville.

    Nantes, en revanche, mise sur le réaménagement des berges de son île, en bord de Loire qui était encore un parking sauvage il y a dix ans. Il s’agit alors de créer un espace de mobilité partagé en faisant de l’île un terrain expérimental pour la captation des données environnementales ou pour mettre en place des infrastructures routières énergétiques.

    Quel visage pour les villes de demain ?

    Hier encore futuriste, la smart city se concrétise ainsi grâce à l’IoT qui transforme peu à peu tous les secteurs. Désormais, les villes de demain devront compter avec l’éclairage public intelligent qui ne s’allumera qu’en cas de détection de passants et s’adaptera en fonction de la luminosité, et permettra de réduire la consommation énergétique publique. Ce service s’appuiera sur des capteurs qui décèleront les pics de fréquentation et d’autres la lumière, et faciliteront notamment une gestion intelligente du trafic grâce à la mise en place de détecteurs centralisés combinés à une régulation automatique en temps réel. Les smart cities incorporent également déjà des poubelles connectées qui permettent d’avertir les éboueurs lorsqu’elles sont pleines. Un des bienfaits est l’optimisation des trajets des camions et donc la réduction des détours polluants & une amélioration de la fluidité du trafic urbain.

    Néanmoins, pour acter ces mesures, les collectivités doivent intégrer le Machine to machine à l’espace urbain et adapter ou modifier leurs équipements pour permettre aux machines de communiquer entre elles. À la clé, la possibilité de réaliser d’importantes économies pour une meilleur efficacité des services. Tout le défi est là : être capable de mettre en service un réseau efficace pour l’ensemble des objets, à échelle locale ou nationale, en s’affranchissant des possibles pannes de réseau. Un besoin auquel répondent, aujourd’hui, des solutions telles que la carte SIM M2M multi-opérateur.

     

    Les innovations technologiques s’accélèrent, et les smart cities commencent à se dessiner partout dans le monde. Néanmoins, celles-ci se contentent souvent d’expérimenter de nouvelles technologies dans des « écoquartiers » sans concrétiser le concept encore nébuleux de la ville intelligente.

    Toutefois, un élément est aujourd’hui certain. Pour se construire, ces villes intelligentes ont et auront un besoin indiscutable : celui d’une connexion M2M fiable pour rendre la communication entre objets connectés possible et analysable.

     

    Crédits Photo – FOTOLIA.com