<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=172177&amp;fmt=gif">
Fermer
Que recherchez-vous ?
    matoocard-picto
    Matoocard

    Connecter

    En savoir plus
    m2mmanager-picto
    M2MManager

    Gérer

    En savoir plus
    matoowan-picto
    Matoowan

    Sécuriser

    En savoir plus

    Smart cities et énergie solaire : le photovoltaïque au cœur des villes du futur

    Le Plan Climat, présenté et mis en place par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, tend à bouleverser la gestion de l’énergie telle qu’elle est actuellement opérée dans et par les villes.

    Dans cette optique, les villes doivent désormais répondre à des problématiques transverses alliant développement urbain, contraintes énergétiques et environnementales. Pour cela, elles se restructurent sous le prisme de la data et des nouvelles technologies.

    Smart grid : au cœur des villes intelligentes

    Les smarts grids sont des réseaux intelligents qui permettent de gérer plus efficacement les bâtiments d'un point de vue énergétique. Ces installations utilisent les nouvelles technologies pour optimiser la production et la distribution d’électricité en fonction de la consommation. Il permet également de mieux adapter l’offre à la demande en corrélant rendement et consommation pour minimiser les pertes et afficher les tarifs les plus compétitifs possibles.

    Les smart grids s’insèrent aujourd’hui dans l’urbanisme pour construire les villes de demain. A la croisée de contraintes énergétiques et environnementales présentées dans le Plan climat, ces réseaux intelligents apporteront une solution aux nouveaux défis auxquels l’urbanisme se frotte.

    De nombreuses villes françaises opèrent en ce sens une restructuration urbaine pour donner naissance à des « quartiers intelligents » comme Confluence à Lyon, Euratlantique à Bordeaux, l’Union à Lille ou Méridia à Nice. Ces écoquartiers permettent notamment de tester des solutions qui pourraient, à terme, être appliquées à échelle nationale. Ils comprennent des installations comme des projets de bâtiment ou d’îlot à énergie positive, des dispositifs favorisant le recours aux véhicules électriques ou une production locale d’énergie renouvelable. Ces initiatives s’imposent dans les Smart Cities. Elles constituent en effet les fondements d’approches plus globales annoncées par les premiers smart grids urbains. Au travers de l’énergie, la « Ville durable » et la « Ville intelligente » se rejoignent.

    La ville du futur sera donc à la fois connectée et solaire : produire de l’énergie par le photovoltaïque sera le défi des agglomérations de demain. Un dessein qui s’inscrit parfaitement dans les nouvelles dispositions mises en œuvre dans la lignée du Plan Climat et des directives européennes fixant les objectifs énergétiques des bâtiments. Ainsi, après le 1er janvier 2020, toute nouvelle construction devra être « à énergie positive », c’est-à-dire produire plus d’énergie qu’elle n’en consommera. Un défi de taille que les technologies peuvent relever en stockant et en convertissant l’énergie solaire. La ville deviendrait, ainsi, un réseau vivant et vibrant d’énergie.

    Focus sur le projet ViaSilva et Rennes

    La métropole rennaise s’est engagée à réduire ses émissions de CO2 de 20 % à l’horizon 2020. Pour cela, elle construit un projet comprenant innovations technologiques, urbaines et environnementales. Parmi ces innovations se trouve « ViaSilva », une des écocités rennaises. L’écoquartier est conçu au croisement d’une ville intelligente et d’une ville durable grâce au vivier de start-up locales et à des acteurs comme Dassault Systèmes, qui a fait de Rennes sa « ville référente » à échelle mondiale pour son projet de modélisation 3D Experience City.

    ViaSilva est une écocité de 570 hectares dont l’aménagement devrait être achevé en 2025. C’est une véritable ville dans la ville qui réunira 40 000 habitants et concentrera 25 000 emplois, dont la technopole Rennes Atalante et le campaus de l’IRT B-com. Au-delà de cette symbolique, le projet « ViaSilva » est pensé pour être 100 % autonome. En effet, l’un des objectifs de la métropole rennaise est de piloter la consommation d’électricité afin d’intégrer au mieux les énergies renouvelables produites localement. Différentes installations de production d’électricité photovoltaïque au sol, en toitures et sur des ombrières de parking ainsi que des dispositifs de stockage seront alors mises en place.

    Smart grid et photovoltaïque s’inscrivent indiscutablement dans l'avenir de l’urbanisme. Si cette dynamique est confirmée par les nombreux projets déjà lancés en France et dans le monde, elle est également renforcée par le Plan climat qui entend faire du photovoltaïque une des forces énergétiques des 50 prochaines années.

    Crédits Photo – FOTOLIA.com