<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=172177&amp;fmt=gif">
Fermer
Que recherchez-vous ?
    matoocard-picto
    Matoocard

    Connecter

    En savoir plus
    m2mmanager-picto
    M2MManager

    Gérer

    En savoir plus
    matoowan-picto
    Matoowan

    Sécuriser

    En savoir plus

    Smart Agriculture : Intelligente, collaborative et durable

    Poussée par la démocratisation de l’IoT, l’agriculture vit, elle aussi, sa transformation digitale. Le secteur développe de nouveaux outils pour optimiser la gestion des exploitations agricoles et des récoltes. En effet, la data et les objets connectés permettent aux agriculteurs d’améliorer leur productivité. Le M2M, qui permet de lier les objets, la data et les exploitants, tient alors un rôle central dans le développement de cette « smart agriculture ».

    Un enjeu économique 

    Le secteur de l’agriculture est en proie à un véritable paradoxe : malgré un milieu encore traditionnel, les technologies, avancées et souvent coûteuses, y ont toujours été très présentes. Aujourd’hui en pleine transformation digitale, l’agriculture se mue peu à peu en « smart agriculture » dont le maître-mot est la donnée.

    Économiquement, la récolte de données permet au secteur d’optimiser ses exploitations et d’augmenter ses marges. Des capteurs mesurent désormais un certain nombre de paramètres, comme le taux d’irrigation des parcelles où la maturité des plantations. Une fois récoltées, ces données sont remontées vers une plateforme de gestion qui permet leur analyse et facilite la prise de décision. La descente d’informations vers l’objet est également possible, des actions à distance peuvent alors être paramétrées.

    Un enjeu environnemental

    L’agriculture a une forte incidence sur l’environnement. En effet, ce secteur est gourmand en eau mais également en électricité, notamment pour l’élevage. Dans un contexte où le Plan Climat impacte de nombreuses industries, l’agriculture doit, à son tour, adopter une politique écoresponsable.

    Ainsi, depuis plusieurs années, les exploitations agricoles qui utilisent des panneaux solaires sont nombreuses. Cela leur permet de répondre à une partie de leurs besoins. L’autoconsommation a également un moindre impact sur l’environnement : le photovoltaïque permet alors de concilier gains économiques et écoresponsabilité pour une meilleure gestion des ressources.

    Au-delà des panneaux solaires, la technologie est un outil clé pour réduire le taux de pollution de l’agriculture et ses effets sur l’environnement.

    Un enjeu de bien-être

    La robotique est de plus en plus présente dans l’agriculture. Équipés de cartes SIM M2M, ces robots peuvent devenir une véritable aide au quotidien pour les agriculteurs. Il est par exemple possible de robotiser certaines tâches laborieuses et chronophages, ou également de placer des capteurs sur les vaches pour informer l’agriculteur via SMS du moment où elles sont prêtes à mettre bas. Ces avancées technologiques qui remontent des informations aux agriculteurs en temps réels permettent alors d’améliorer le confort de vie des travailleurs de ce secteur.

    Quel rôle pour le M2M ?

    Dans le développement d’une agriculture intelligente, collaborative et durable, le M2M tient un rôle central. En effet, dans ce secteur, la donnée est décisive. Un réseau de connectivité fiable est donc indispensable pour remonter la data en temps réel.

    Le secteur de l’agriculture a de plus en plus recours à des réseaux privés, avec des capteurs LoRa et un gateway, concentrateur qui permet de remonter l’information, équipé d’une carte SIM M2M pour remonter les données de ces différents capteurs.

    L’avantage de ce type de système est la possibilité d’utiliser des cartes SIM M2M multi-opérateurs qui garantissent une connectivité fiable en temps réel, même en cas de panne ou d’inaccessibilité au réseau principal, aussi isolée l’exploitation puisse-t-elle être.

     

    La viticulture est un des domaines où la smart agriculture est la plus avancée. Avec des installations comme l’utilisation de drones pour notamment vérifier l’état de sécheresse des cultures, ou des systèmes d’irrigation intelligents, le secteur est très avancé sur l’adoption des nouvelles technologies.

    Désormais, les autres domaines de l’agriculture doivent, eux aussi, entrer dans une agriculture de précision, plus ciblée et plus adaptée, en utilisant la data pour optimiser la gestion des exploitations et des ressources.

     

    Crédits Photo – FOTOLIA.com