<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=172177&amp;fmt=gif">
Fermer
Que recherchez-vous ?
    matoocard-picto
    Matoocard

    Connecter

    En savoir plus
    m2mmanager-picto
    M2MManager

    Gérer

    En savoir plus
    matoowan-picto
    Matoowan

    Sécuriser

    En savoir plus

    Énergie : un secteur qui se réinvente grâce au M2M

    Le déploiement de l’IoT, de l’intelligence artificielle et, plus largement, des nouvelles technologies, converge aujourd’hui avec une volonté forte de développer les énergies renouvelables et d’adopter de nouveaux modèles de production, de distribution et de consommation des ressources naturelles.

    Dans la lignée du Plan Climat et des mesures engagées, la Tech se met désormais au service du développement d’énergies alternatives, et s’appuie sur le M2M et sur l’intelligence apportée par l’analyse de la data pour bouleverser l’industrie.

    Énergies renouvelables : un marché en expansion

    Boosté par les nouvelles technologies, le marché des énergies renouvelables connaît une forte expansion. En effet, plus elles se développent, plus elles évoluent et gagnent en intelligence, plus leur coût se réduit… et réduit celui de l’énergie produite.

    Entre 2009 et 2016, le coût de production d’un mégawatt d’électricité via des panneaux solaires photovoltaïques a ainsi été divisé par trois[1]. Cette forte baisse s’inscrit dans une dynamique plus globale où des technologies data-drivées investissent le secteur énergétique pour redessiner ses modèles de production, de distribution et de consommation, notamment via la communication machine-to-machine. Ainsi, la capacité des énergies renouvelables a déjà augmenté de 400 % depuis 2000[2]. Dans cette dynamique, une étude menée par BMI[3] révèle qu’elle devrait encore doubler entre 2016 et 2026.

    Le M2M au service de la démocratisation des énergies renouvelables

    Cette baisse globale des coûts d’installation démocratise les énergies alternatives : le bouleversement a déjà été amorcé. En effet, aujourd’hui, celles-ci représentent plus de la moitié de la nouvelle capacité mondiale de production d’électricité, et les leaders asiatiques l’ont bien compris. La Chine représente à elle seule plus de 40 % de la croissance de la capacité mondiale en énergies renouvelables [4], suivie de près par l’Inde et la Malaisie. Pour les pays européens, le marché représente donc une véritable opportunité.

    Énergies renouvelables et smart grids

    De nombreux écoquartiers expérimentaux apparaissent à travers le monde pour explorer la mise en place de micro-grids indépendants. Ainsi, pour mieux gérer leurs ressources naturelles, certains quartiers à Singapour, Brooklyn ou Rennes proposent de relier des propriétaires de panneaux solaires produisant un excédent d’énergie à des voisins en quête d’une énergie verte et locale. Comme un Airbnb de l’énergie, ces micro-grids constituent un réseau indépendant en marge du réseau traditionnel. Ce type d’initiative s’inscrit dans le développement croissant des smart cities qui mettent les nouvelles technologies au service de l’environnement… et des consommateurs.

    Ces systèmes d’énergie reposant sur le M2M deviennent peu à peu le point de rencontre entre problématiques environnementales et économiques, technologies émergentes et besoins utilisateurs. Le M2M pourrait être le garant d’une distribution énergétique plus souple et mieux maîtrisée.

     

     

    [1] Source : http://www.lemondedelenergie.com/2018-tendances-secteur-energie/2018/02/07

    [2] Source : https://www.ft.com/content/44ed7e90-3960-11e7-ac89-b01cc67cfeec

    [3] Source : https://www.bmiresearch.com/events/bmis-global-renewables-outlook

    [4] Source : http://www.lemondedelenergie.com/2018-tendances-secteur-energie/2018/02/07/

    Crédits Photo – FOTOLIA.com