<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=172177&amp;fmt=gif">
Fermer
Que recherchez-vous ?
    matoocard-picto
    Matoocard

    Connecter

    En savoir plus
    m2mmanager-picto
    M2MManager

    Gérer

    En savoir plus
    matoowan-picto
    Matoowan

    Sécuriser

    En savoir plus

    Blockchain et photovoltaïque : vers des quartiers indépendants ?

    Et s’il était possible, demain, d’acheter l’énergie solaire de son voisin ? Grâce à des microgrids locaux (micro-réseaux électriques intelligents) qui s’installent lentement mais sûrement sur les toits de nos immeubles, l’énergie solaire peut désormais se vendre de particulier à particulier. Jusqu’à bouleverser le secteur de l’énergie ? 

    Des écosystèmes énergétiques expérimentaux à travers le monde

    En Australie, l’entreprise Power Ledger a annoncé le lancement d’un marché d’électricité résidentielle il y a tout juste un an. Au Bangladesh, où environ 65 millions de personnes n’ont pas accès au réseau d’électricité, ME SOLshare développe un marché collaboratif d’énergie solaire basé sur l’installation de panneaux solaires dans des espaces ruraux (1). En Allemagne, Sonnen a créé un réseau de mise en relation entre 8 000 producteurs et demandeurs d’énergie solaire (1). A New York, le projet « Brooklyn Microgrid », encore à ses débuts, est fondé sur des panneaux solaires installés sur les toits du quartier, qui permettent aux particuliers de vendre à d’autres particuliers leur surproduction d’énergie (1).

    Partout dans le monde, des initiatives locales cherchent à offrir une indépendance énergétique dans un contexte où les technologies évoluent très vite et mettent leur caractère disruptif au service des populations. Dans le secteur de l’énergie comme dans bien d’autre avant lui, il semble que les consommateurs prennent le pouvoir.

    Vers un Airbnb de l’énergie ?

    69 % des consommateurs interrogés par le cabinet Accenture ont déclaré être intéressés par l’accès à une marketplace commercialisant de l’énergie, et 47 % d’entre eux ont prévu de s’inscrire à un programme local centré sur le partage d’énergie solaire. De la même manière que le digital a redessiné les contours de nombreux secteurs de notre économie, le secteur de l’énergie amorce un véritable virage grâce au développement de l’IoT et du blockchain.

    En effet, le Brooklyn Microgrid mis en place il y a environ un an par LO3 Energy, propose de relier des personnes possédant des panneaux solaires sur leur toit à des voisins à la recherche d’une énergie verte et locale. Un réseau parallèle mais indépendant du réseau traditionnel.

    Des capteurs connectés permettent aux propriétaires d’analyser l’énergie produite et consommée. Le système repose sur la blockchain. La blockchain est un système de base de données distribuée qui permet de rendre infalsifiable l’historique des transactions. Avec un système centralisé, les transactions sont enregistrées dans un livre de comptes détenu par un tiers (ex : une banque) sur lequel repose la confiance des utilisateurs. Avec un système décentralisé, le livre de comptes est détenu par l’ensemble des utilisateurs, ce qui le rend impossible à falsifier, et qui permet de se passer d’un tiers en charge de la validation et de l’historique des transactions. Pour sécuriser chaque transaction, une clé cryptographiée est transmise au propriétaire. Dans le cadre des réseaux indépendants d’énergie, la blockchain sécurise les transactions, mais organise également les échanges du grid, ce qui n’est pas faisable avec des databases ordinaires.

     

    Après de nombreuses industries redéfinies par le digital, le secteur énergétique amorce sa transformation. L’évolution rapide des technologies donne naissance à des projets photovoltaïques encore expérimentaux pour des quartiers énergétiquement indépendants. Si le marché ne se limite aujourd’hui qu’aux particuliers, de nombreux établissements comme les hôpitaux ou les écoles pourraient en bénéficier.

    (1) Source : The New York Times - https://www.nytimes.com/2017/03/13/business/energy-environment/brooklyn-solar-grid-energy-trading.html

    Crédits Photo – FOTOLIA.com