<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=172177&amp;fmt=gif">
Fermer
Que recherchez-vous ?
    matoocard-picto
    Matoocard

    Connecter

    En savoir plus
    m2mmanager-picto
    M2MManager

    Gérer

    En savoir plus
    matoowan-picto
    Matoowan

    Sécuriser

    En savoir plus

    CES 2018 : la French Tech se fait remarquer

    Le CES de Las Vegas s’est tenu du 9 au 12 janvier dernier. Avec 320 start-ups dans ses rangs, la délégation française s’est faite particulièrement remarquer. Cette année encore, l’Eureka Park a fait rayonner la French Tech sur la scène internationale.

     L’écosystème IoT français très représenté

    Rendez-vous annuel des grands noms de l’électronique et de l’innovation, le CES de Las Vegas organisé par la Consumer Technology Association depuis plus de 50 ans est une véritable référence sur la scène internationale de la tech. L’édition 2018 regroupait 4 000 exposants autour d’une thématique centrale : la ville intelligente.

    Avec autant de start-ups que les États-Unis, les jeunes pousses françaises ont représenté la French Tech sur les stands de l’Eureka Park. En effet, les entreprises françaises étaient encore très présentes à Las Vegas cette année. Avec de nombreuses initiatives & soutiens des gouvernements récents, l’écosystème startup français a su se transformer pour (re)devenir une référence internationale. En atteste, la mise en place de nombreux incubateurs pour les accompagner et l’ouverture récente de Station F, « le plus grand incubateur du monde » à Paris. Cette représentation confirme encore le renouveau de la French Tech et nous pouvons espérer désormais de nombreuses success stories à venir !

    Focus sur 4 start-ups françaises

    Green Creative

    La start-up Green Creative a mis au point un robot capable de trier les déchets automatiquement R3D3. À destination des entreprises, celui-ci reconnaît le type d’emballage qui est alors compacté et trié dans la poubelle correspondante. Selon Amandine Clémençon, responsable marketing, il permet de diviser le volume des déchets par 10.

    EHTech

    La start-up toulousaine EHTech a investi le CES avec un concept pour récupérer la chaleur des eaux usées de la douche. Sept brevets ont été déposés pour mettre en vente ce bijou de technologie : installé à la sortie d’équipements domestiques comme les douches, les baignoires ou les éviers, le récupérateur permet de diviser la facture énergétique lié à la consommation d’eau chaude par 3 selon Hugo Durou, co-fondateur de la start-up.

    Parkki

    La start-up Lilloise Parkki a présenté à Las Vegas une solution combinant une application et un capteur pour analyser le stationnement urbain. L’idée de ses fondateurs est de mutualiser les données des parkings et des horodateurs ainsi que des éclairages publics pour lesquels la start-up a développé son propre capteur.

    Citymagine

    Pour faciliter la vérification de l’état des routes, souvent lent et coûteux, Matthieu Levivier a créé Citymagine : une start-up fondée en 2016 qui a remporté 5 prix cette année. La start-up propose de croiser les images récoltées par des véhicules équipés avec d’autres informations comme l’analyse de la propreté ou le fonctionnement de l‘éclairage public pour cartographier l’état de la voirie.

    De nombreux projets à forte valeur ajoutée ont été présentés lors de cette édition du CES, tous placés sous le signe des grandes innovations à venir. Des voitures connectées à la domotique, et de l’écoresponsabilité à la commande vocale, les villes de demain seront intelligente, avec un seul mot d’ordre : celui d’améliorer et de simplifier notre quotidien.

    Crédits Photo – FOTOLIA.com