<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=172177&amp;fmt=gif">
Fermer
Que recherchez-vous ?
    matoocard-picto
    Matoocard

    Connecter

    En savoir plus
    m2mmanager-picto
    M2MManager

    Gérer

    En savoir plus
    matoowan-picto
    Matoowan

    Sécuriser

    En savoir plus

    Internet des objets

    Internet des objets : HISTOIRE D’UN CONCEPT REVOLUTIONNAIRE

    Le terme « Internet des objets » a été créé en 1999 par Kevin ASHTON, employé de Procter & Gamble, pour désigner le lien qui existe entre la technologie RFID et Internet.

    Kevin ASHTON, qui a co-fondé la même année le Massachusetts Institute of Technology (MIT Auto-ID Center), dédié à la conception d’objets connectés par RFID et autres réseaux de capteurs sans fil, est aujourd’hui considéré comme le pionnier de la technologie des objets connectés.

     

    LE PASSAGE A L’ERE CONNECTEE

    A partir des années 2000, de nombreuses créations voient le jour : le premier réfrigérateur relié à Internet par la marque coréenne LG ; la lampe DAL en 2003, créée par l’entreprise Violet, qui change de couleurs en fonction des événements, et annonce la météo ; ou encore le lapin « Nabaztag » créé par Olivier MEVEL et Rafi HALADJIAN en 2005.

     

    Source image : https://internetobjets.wordpress.com/tag/lampe-dal/        

                                   Lampe DAL créée en 2003                                                                   Lapin Karotz crée en 2005                
     
     

    Ce lapin (aujourd’hui intitulé “Karotz”) devient l’icône des objets connectés. Cet objet connecté par Wifi fonctionne grâce à la reconnaissance vocale et peut annoncer la météo, le cours de bourse, lire les mails, diffuser de la musique, etc.
     

     

    LES OBJETS CONNECTES, UN CONCEPT OFFICIEL

    En 2005, les Nations Unies officialisent le concept d’Internet des objets en le mentionnant pour la première fois dans l’International Telecommunications Union report (ITU Internet Reports 2005 : The Internet of Things, 2005, 7th edition) : « A new dimension has been added to the world of information and communication… from anytime, anyplace connectivity for anyone, we will now have connectivity for anything. Connections will multiply and create an entirely new dynamic network of networks - an Internet of Things ».
     

    UN MARCHE PORTEUR

    Aujourd’hui, les objets connectés se démocratisent de plus en plus. On les retrouve surtout dans les domaines de la domotique et le quantified self. Selon Dassault Systèmes, entreprise française éditrice de logiciels, « il y avait environ 8,7 milliards d’objets connectés dans le monde, à la fin de l’année 2012 ». Cisco, entreprise américaine experte dans les serveurs et réseaux informatiques, estime que ce nombre atteindra les 50 milliards en 2020, alors que l’Idate (Institut de l'audiovisuel et des télécommunications en Europe) envisage plutôt 80 milliards d’objets connectés dans le monde d’ici là. La France, quant à elle, se place plutôt bien en matière d'objets connectés. En effet, d'après un article du Financial Times paru le 15 juillet 2015, la France apparait en troisième position derrière la Chine et les Etats-Unis dans l'ordre des pays les plus tournés vers l'Internet des objets.

    Par Emilie Kowalczyk

     

    A lire aussi :

    Objets connectés, Internet des objets ou machine to machine ?