Fermer
Que recherchez-vous ?

     RTC - Réseau Téléphonique Commuté - Définition

    Pour certains, le RTC est une technologie totalement inconnue. Pourtant, cette dernière est indispensable au réseau de téléphonie fixe. D’ici quelques années, celle-ci prendra fin. Qu’implique la “mort” de cette technologie pour les particuliers dans leur quotidien ? La fin de la ligne RTC risque-t-elle de peser sur l’avenir de certaines entreprises ? Matooma fait le point et vous explique.

     

    Qu’est-ce que le RTC ?


    Le Réseau Téléphonique Commuté, RTC. Ces 3 lettres ne vous disent peut-être pas grand chose, pourtant elles signifient beaucoup dans le monde des lignes téléphoniques, ainsi que pour la fédération française des télécoms. En effet, la technologie RTC est le réseau historique utilisé pour fournir un service de ligne fixe et de téléphone fixe, conçu pour assurer la liaison des communications vocales d’une personne à une autre.

    Utilisé par la plupart des opérateurs, le RTC permet donc d’acheminer l’ensemble des communications téléphoniques des clients sur un réseau fixe. Déployé à partir des années 80, et mis en place par les PTT (postes et télécommunications) puis France Télécom, devenu ensuite Orange, le RTC arrive aujourd’hui à la fin de sa vie. La fermeture du réseau RTC est officiellement prévue pour la fin 2022 selon un séquencement sur toutes les zones géographiques en France. Cela a déjà commencé, puisqu’en octobre 2018, déjà, certaines villes et communes étaient concernées.

    Aujourd’hui, cette actualité résonne comme une importante transition dans l’univers du M2M et bien évidemment, de la téléphonie, puisqu’elle marque la fin de la commercialisation de toutes nouvelles lignes analogiques, ainsi que pour les lignes existantes. Si la fin du RTC est organisée de manière très progressive, certaines entreprise et collectivités utilisent encore ce réseau. Elles doivent, donc, dès aujourd’hui s’orienter vers des alternatives viables et efficaces.

    Voici une chronologie pour comprendre les différentes étapes ainsi que la chronologie de l’arrêt du RTC :

    IoT-visuel


    Cas d’usage

     

    Se tourner vers la technologie sur IP comme alternative à la fin du RTC

    La technologie RTC a parfois des impacts négatifs sur le déploiement des projets IoT/M2M En effet, avec le RTC, un poste de supervision ne peut qu'effectuer un appel à la fois vers les équipements connectés. Résultats : les temps de télérelève sont élevés et les équipements nécessitent d’importants besoins hardware. Voilà pourquoi, il peut être intéressant pour les entreprises ou collectivités, de se tourner vers l’alternative de la connexion via IP.

    Au programme, de nombreux avantages :

    • Bénéficier d’un transfert de données facturées au volume consommé et non à la minute, entraînant des économies en matière de coûts de fonctionnement ;
    • Améliorations techniques et fonctionnelles des projets M2M avec un monitoring et un accès à distance en temps réel 24/7 ;
    • Possibilité d’initier plusieurs communications en même temps de manière sécurisée ;

    Fabricants d’ascenseurs pourquoi basculer vers la technologie GSM

    Dans le secteur des ascenseurs, il faut savoir que la plupart des équipements reposent sur la technologie du RTC pour gérer les systèmes de communication. Cela permet notamment, aux usagers, de donner l’alerte en cas de panne ou de blocage cabine. Aussi, il apparaît indispensable que les sociétés qui gèrent ce type d’équipements vont devoir s’adapter. Comment ? En basculant, par exemple, vers la technologie GSM, dans laquelle il sera plus facile de lier une ligne analogique avec une connexion par IP. Pour autant, ce n’est pas le seul secteur concerné. En France, de nombreuses entreprises font encore appel au RTC, comme le secteur de la sécurité des biens et des personnes avec les alarmes et la télésurveillance (12%), les ascenceurs (12%) ou encore les terminaux de paiement (17%).*

    *Source : schole marketing 2014

     

    IoT-visuel-2

     

     

    RTC : quelques questions

     

    Question 1 : Pourquoi Orange arrête le RTC ?

    Orange a expliqué que la cause première à la fin de cette technologie était l’obsolescence des équipements et des composants du réseau RTC, ainsi que les difficultés croissantes à entretenir le réseau qui, au fur et à mesure, crée des dysfonctionnements et coupures de service.

    Question 2 : Qui est concerné par la fin du RTC ?

    De nombreux usagers et entreprises sont concernés par la fin du RTC. À l’instar des particuliers qui utilisent une ligne analogique RTC. Ces derniers devront passer au numérique. Ils sont actuellement peu nombreux car le nombre d’abonnés baisse de 10 % chaque année selon l’arcep. Enfin, l’arrêt du RTC concerne principalement des entreprises et collectivités. En France, c’est plusieurs dizaines de milliers de dispositifs dans le secteur de la distribution d’énergie, de l’eau et du gaz qu’il va falloir remplacer.

    Question 3 : Mon téléphone fixe va-t-il cesser de fonctionner ?

    Rassurez-vous, la fin du RTC ne signifie pas que vous n’allez plus jamais pouvoir utiliser votre téléphone fixe. En effet, sachez que vous pourrez continuer à passer des appels. Pour utiliser votre téléphone, il faudra connecter celui-ci à une prise via un appareil comme une box chez un opérateur Orange ou Bouygues par exemple. Pour les utilisateurs qui disposent déjà du service de téléphone fixe via leur abonnement internet ou via la fibre optique, la fin du RTC ne change rien.


    Besoin d’en savoir plus ?

    Vous souhaitez développer un projet IoT/M2M ou avoir de l'information sur la connectivité ?

    more-infos-m2m