<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=172177&amp;fmt=gif">
Fermer
Que recherchez-vous ?
    matoocard-picto
    Matoocard

    Connecter

    En savoir plus
    m2mmanager-picto
    M2MManager

    Gérer

    En savoir plus
    matoowan-picto
    Matoowan

    Sécuriser

    En savoir plus

    Comment faire face à la fin du RTC et du CSD – Témoignage de SRD Energies

    Découvrez le témoignage exclusif de Sébastien Dumas, Directeur du parcours clients/fournisseurs chez SRD Energies Vienne, sur les différentes étapes et avantages de leur migration vers l'IP.

    L’interview, menée par Gweltaz Le Coz, Product Marketing Manager chez Matooma, revient également sur les différents aspects à prendre en compte pour mener à bien sa migration.

    Voici le plan de l'interview :

    • Découverte de SRD Energies Vienne
    • Contexte de l'entreprise avant la migration
    • Mise en place de la migration vers l'IP
    • Résultats de la migration
    Fin du RTC/CSD : cas client

    1. Découverte de SRD Energies Vienne

    Gweltaz-2

    Gweltaz Le Coz

    ❝  Bonjour Sébastien, peux-tu nous en dire un peu plus sur ton rôle chez SRD ?

     

    srd-guy

    Sébastien Dumas - SRD est une entreprise locale de distribution d'électricité et je suis directeur du parcours clients/fournisseurs. C'est-à-dire que j'ai en charge la relation avec tous les acteurs au niveau du marché de l'énergie, les fournisseurs, les clients mais aussi les opérateurs d'ajustement.

     

    srd-energie-vienne

     

    J’ai notamment la charge de tout le cycle de facturation de l'énergie qui démarre par la collecte des données au niveau des compteurs et je suis aussi responsable du projet Linky chez SRD.

     

    SRD assure la gestion du réseau de distribution d'électricité sur environ 95% du territoire du département de la Vienne.

     

    Nous avons aujourd'hui 140 000 clients desservis par nos réseaux qui sont constitués d'environ 12 000 km de réseau haute tension, donc de 20 000 volts, et basse tension. Nous sommes environ 170 salariés avec 16 postes sources qui alimentent nos réseaux, ce sont donc des postes de transformation 90 000 volts / 20 000 volts.

     

    Gweltaz-2

    Gweltaz Le Coz

    ❝  Si je comprends bien, par rapport à vos activités de gestion de réseau de distribution d'électricité, vous avez aussi la charge des compteurs électriques comme Linky, c’est bien ça ?

     

    srd-guy

    SD – Exactement, on a en charge l'activité de gestion du comptage, c'est-à-dire qu'on est propriétaire des équipements de comptage. Il s’agit des compteurs proprement dits mais aussi des modems et on n’opère toute l'infrastructure de relève depuis la collecte jusqu'à la mise à disposition de ces données aux acteurs de marché et aux clients.

     

    2. Contexte de l'entreprise avant la migration

     

    Gweltaz-2

    Gweltaz Le Coz

    ❝  Avant de parler vraiment de la migration et de tout ce qui s'est passé depuis pour vous, pourrais-tu nous donner des éléments de contexte concernant les équipements que vous aviez mis en place et vos enjeux vis-à-vis de cette fin du CSD et du RTC ?

     

    srd-guySD - Le contexte pour nous était le suivant : nous avions environ 3000 compteurs qu'on appelle C&I. Ce sont des compteurs pour les clients les plus fortement consommateurs, c'est-à-dire, soit raccordés sur le réseau basse tension mais avec des puissances souscrites supérieures à 36 kVa, soit raccordés sur les réseaux haute tension.

     

    Pour ceux qui connaissent, ce sont des compteurs SF 7000, SAPHIR, PME PMI, équipés de modems de marque Itron en GSM data upgradables uniquement sur le terrain pour un passage en GPRS. Puis nous utilisions une plateforme de supervision de collecte qui s'appelle Saturne et derrière laquelle il y avait des modems physiques RTC qui communiquaient en GSM data.

     

    On appelait donc un numéro de téléphone portable pour joindre les compteurs et l'objectif pour nous était d'arriver à migrer en 2 ans les 3000 modems répartis sur le terrain pour les passer du GSM data au GPRS.

     

    schema-appel-csd-dataFonctionnement du réseau CSD Data

     

     

     

    3. Mise en place de la migration : le choix de l’IP et les différentes étapes à prévoir

     

    Gweltaz-2

    Gweltaz Le Coz

    ❝  Pourquoi finalement avoir fait ces choix-là ? Pourrais-tu nous détailler les étapes de préparation et les étapes par lesquelles vous êtes passés ? 

     

    srd-guySD - Alors le choix naturel était évidemment de passer du GSM data au GPRS. On a fait le choix de passer en technologie 2G essentiellement pour des raisons économiques puisque ça nous permettait de ne pas remplacer les modems et de simplement faire un upgrade du firmware.

     

    La 2G est largement suffisante en termes de débit et nous avons aujourd'hui à peu près la garantie que la 2G va se poursuivre au moins jusqu'en 2030.

     

    Alors comment ça s'est passé : il a fallu d’abord évidemment organiser cette migration avec une préparation des outils.

     

    Il a fallu à la fois préparer la plateforme de collecte Saturne pour l'adapter à l'IP, donc on appelle désormais une adresse IP est plus un numéro de téléphone portable. Il a fallu également préparer des outils terrain donc des tablettes pour pouvoir charger le nouveau firmware dans le modem.

     

    Ensuite vient une étape de planification puis l'étape finale de déploiement terrain qui se termine actuellement puisqu'on aura upgradé tous nos modems au 31 décembre de cette année. Nous avons également regardé pour améliorer la sécurité donc on est passé sur un APN privé Matooma, ce qui est un niveau de sécurité bien sûr bien supérieur à ce qu'on pouvait avoir en GSM data.

     

    apn-prive-fonctionnement (1)

    Fonctionnement du réseau GSM avec un APN privé

     

     

    Gweltaz-2

    Gweltaz Le Coz

    ❝  Et au niveau terrain, comment se sont déroulés les différents upgrades de vos équipements et quelle était la durée des interventions ? Comment ça se passait véritablement pour vous au niveau opérationnel ? 

     

    srd-guySD - Alors concrètement nous avons constitué nos propres équipes internes. Les agents terrain étaient équipés d'une tablette puis d'une carte SIM puisqu'on a profité de ce déploiement pour remplacer les cartes SIM qui étaient des cartes SIM mono-opérateurs SFR et Bouygues par des cartes SIM Matooma multi-opérateurs.

     

    L'intervention sur site était assez courte, elle a duré environ une quinzaine de minutes. Par contre, nous avions des temps de déplacement qui étaient assez significatifs puisque nous desservons des territoires ruraux voire très ruraux.

     

    Nous avons donc des temps de déplacement d’environ 30 à 45 minutes en moyenne entre les sites et un intervenant upgradait entre 8 et 10 modems par jour avec pause d'une carte SIM. Il faisait ensuite un appel systématique à la supervision pour valider depuis le terrain la bonne communication avec notre plateforme de collecte Saturne. 

     

    On a également profité de cette montée de version de firmware pour intégrer un reboot automatique quotidien des modems puisqu’on était par le passé un petit peu embêté en matière de maintenance des modems.

     

    En effet, on était amené assez souvent à se rendre sur le terrain pour faire un reboot manuel qui permettait très souvent de résoudre les problèmes rencontrés, donc on a intégré dans cette nouvelle version de firmware un reboot automatique quotidien du modem.

     

    4. Résultats de cette migration : avantages et points de vigilance à prendre en compte

     

    Gweltaz-2

    Gweltaz Le Coz

    ❝  Et au niveau terrain, comment se sont déroulés les différents upgrades de vos équipements et quelle était la durée des interventions ? Comment ça se passait véritablement pour vous au niveau opérationnel ? 

     

    srd-guySD – Nous avons toujours le même outil de collecte Saturne mais au lieu d'appeler un numéro de téléphone portable, on appelle désormais une adresse IP. Puis nous n’avons plus de modems RTC physiques donc c'est beaucoup plus simple comme architecture de communication.

     

    Non seulement on n'a pas eu de rupture de service pendant ce déploiement mais on a même une amélioration de la qualité de la collecte donc c'est plutôt très positif. 

     

    Au niveau de la maintenance à distance, là aussi comme je le disais, on avait pas mal de réinterventions terrain à réaliser sur les modems pour les rebooter très simplement. Et donc, grâce à cette montée de version de firmware avec un reboot automatique, on voit qu'on a également beaucoup moins de réinterventions terrain nécessaires donc c'est un bilan qui est globalement très positif sur la fiabilité et la qualité de la télérelève.

     

    Gweltaz-2

    Gweltaz Le Coz

    ❝  Aujourd’hui opérationnellement comment se passe votre télérelève à la suite de ce passage en IP ? Quelles infrastructures utilisez-vous ? 

     

    srd-guySD - Les principaux avantages sont la qualité et la fiabilité de la collecte. On a gagné en fiabilité de collecte en passant en GPRS et aussi grâce aux cartes SIM multi-opérateurs puisque l’on dessert des zones très rurales, et donc effectivement les cartes mono-opérateurs peuvent à certains endroits poser problème.

     

    Donc avec ces cartes multi-opérateurs on a vraiment optimisé la couverture GPRS. Il y a également la sécurité étant donné qu’on est passé sur un APN privé de Matooma, et puis bien sûr le coût puisqu'on a remplacé des cartes SIM SFR et Bouygues par des cartes Matooma.

     

    Nous avons donc aussi gagné sur le coût des communications de manière assez significative.

     

    Je dirais donc 3 avantages :

    • La qualité et la fiabilité de la collecte
    • La sécurité
    • Le coût

     

    Nos points de vigilance suite à cette migration sont d’avoir une bonne préparation, avoir conscience que l'essentiel du coût se trouve dans le déplacement des agents sur le terrain, et donc il faut à tout prix optimiser ses déplacements et éviter les réinterventions.

     

    C’est pour ça qu'on a très rapidement opté pour une validation de la bonne communication avec la plateforme de collecte au moment où l'agent finit son intervention sur site.

     

    Je dirais que les points de vigilance sont d’avoir une bonne préparation et d’éviter à tout prix des réinterventions, donc de valider immédiatement la bonne réalisation de l'opération.

     

    Gweltaz-2

    Gweltaz Le Coz

    ❝  Quand on a préparé ce webinar tu m’avais aussi parlé des réactions de tes clients au passage du GPRS puisque cela a également un impact pour eux dans leur quotidien, dans leur façon de pouvoir télérelever… 

     

    srd-guySD - Oui tout à fait Gweltaz, tu fais bien de soulever ce point. Effectivement, nos clients avaient l'habitude de pouvoir appeler directement le compteur.

     

    Donc ils avaient le numéro de téléphone du compteur et ils avaient des horaires pendant lesquels on les autorisait à appeler le compteur pour relever eux-mêmes leurs données.

     

    Evidemment avec un APN privé sur une infrastructure IP, on ne peut plus autoriser le client à se connecter à notre infrastructure pour des raisons de sécurité évidentes.

     

    Il y a donc un enjeu de mise à disposition des données aux clients et c'est pour ça qu'on a mis en place des API pour permettre aux clients de venir récupérer ces données, on va dire de SI à SI.

     

    Il y a aussi des mécanismes de publication de data sous différents formats (CSV, XML…) et aussi par différents vecteurs, ça peut être des publications par mail ou par dépôt sur des serveurs FTP.

     

    Donc l’un des points de vigilance est également de préparer la mise à disposition des données aux clients qui est forcément différente de ce que c'était en GSM.

    Besoin d’en savoir plus ?

    N'hésitez pas à nous contacter pour découvir nos offres, nos cartes SIM, notre plateforme de gestion et notre service de VPN privé

    more--infos
    Matoocard
    Matoocard

    Connecter

    • Cartes SIM mono et multi-opérateurs
    • 2G, 3G, 4G et bientôt 5G
    • Data / SMS / Voix
    • Consommations mutualisées
    • Sans steering et barring possible
    Cartes SIM M2M
    icon-m2mmanager
    M2MManager

    Gérer

    • Commander, activer et résilier
    • Gérer les stocks
    • Piloter les consommations
    • Consulter les factures
    • Disponible par API
    Plateforme M2M
    icon-matoowan
    Matoowan

    Sécuriser

    • APN privé bidirectionnel
    • Accès à distance en temps réel
    • Transfert de données sécurisé
    • Exploitation simplifiée
    • Raccorder en 5 jours
    APN Privé