<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=172177&amp;fmt=gif">
Fermer
Que recherchez-vous ?
    matoocard-picto
    Matoocard

    Connecter

    En savoir plus
    m2mmanager-picto
    M2MManager

    Gérer

    En savoir plus
    matoowan-picto
    Matoowan

    Sécuriser

    En savoir plus

    Smart houses : quand l’alarme passe d’option à technologie intégrée

    En 2016, 243 500 logements ont été cambriolés selon le ministère de l’Intérieur, soit 4 % de plus qu’en 2015. Alors que la sécurité reste une préoccupation majeure pour les locataires et les propriétaires, les entreprises se digitalisent et rivalisent d’innovation pour satisfaire leurs clients. La technologie les y aide : désormais, les alarmes ne sont plus une option choisie par les habitants, mais un système intégré à l’habitat directement pendant sa construction.

    La domotique intelligente intégrée grâce au M2M

    Depuis quelques années, la domotique devient une innovation indissociable à l’avenir des smart homes. Spécialité du bâtiment, celle-ci regroupe les technologies permettant de contrôler, d’automatiser et de programmer l’habitat. L’installation permet ainsi de gérer la consommation énergétique, la sécurité et le confort du logement à distance.

    Depuis 2016, les promoteurs immobiliers commercialisent désormais une domotique nouvelle génération qui centralise de nombreuses fonctions sur une application pour smartphone. L’alarme n’est plus une option : elle devient peu à peu un réglage par défaut des nouvelles habitations, (dés)activable en un clic depuis un smartphone. Bienvenue à l’ère du logement connecté !

    Le M2M permet le passage des alarmes au 2.0

    Articulé autour d’une « box » qui traite les données et pilote les actions, le système de domotique intelligente utilise le machine to machine pour communiquer avec l’ensemble des installations du logement. De nombreux constructeurs tels qu’Angelotti ou Lamotte intègrent ces systèmes innovants aux constructions de demain : des « smart homes » dans des « smart buildings », pour une sécurité non seulement maximisée, mais pilotable à distance.

    Ces systèmes comprennent des alarmes anti-intrusion, dont un détecteur de mouvements qui peut automatiquement fermer les volets en cas de présence décelée, des alarmes incendie via un détecteur autonome de fumée connecté au smartphone, ainsi que des outils de surveillance.

    Les alarmes et autres installations de sécurité sont désormais directement intégrées aux nouvelles constructions, mais cela ne retire pas au consommateur la possibilité de choisir. Celles-ci sont en effet désactivées par défaut : leur activation est commercialisée.

    Crédits Photo – FOTOLIA.com