Téléphone
Contactez nous +33 (0)4 88 36 07 40
Support client +33 (0)821 61 01 37 Contact
Expertise

Financer sa transformation digitale

19/09/2017

GPO Magazine | Trois questions à Thierry Bergey, Directeur Général de Matooma

Nombreuses sont les entreprises qui misent désormais sur le numérique pour repenser leur business model. Cependant, vient également la question du budget de cette transformation digitale qu'il est important d'allouer judicieusement. GPO Magazine s'est entretenu à ce sujet avec Thierry Bergey, Directeur Général de Matooma.

 

Pouvez-vous nous présenter Matooma ?

Matooma est une jeune PME qui commercialise des cartes SIM permettant aux machines de communiquer entre elles. À ce titre, la société intervient en qualité d’opérateur de services. Elle assure la connectivité entre les machines et propose une plate-forme de gestion pour activer et piloter ses cartes SIM. Créée il y a cinq ans, elle compte aujourd’hui 35 salariés et devrait réaliser en 2017 un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros, soit un chiffre d’affaires multiplié par 10 en 5 ans.

 

Quelle est votre philosophie en matière de transformation digitale ?

Chez Matooma nous préférons parler d’évolution digitale plutôt que de transformation digitale. Tout l’enjeu de notre démarche consiste à améliorer la satisfaction de nos clients en les rendant plus autonomes et ce, en maîtrisant les coûts inhérents à nos projets digitaux. À cet effet, nous investissons en permanence dans les nouvelles technologies. Par exemple, pour accompagner le développement de notre activité commerciale, nous privilégions notre couverture commerciale par la mise en place de technologies innovantes. De même, pour renforcer notre service client, nous travaillons sur la mise en place des outils digitaux afin de faciliter la réactivité.

 

Comment financez-vous votre transformation digitale ? 

Un projet d’évolution digitale n’a d’intérêt que s’il participe à la baisse des coûts et/ou au développement du chiffre d’affaires. Nous partons en effet du principe que le succès d’une telle démarche suppose que l’entreprise maîtrise bien son business model, ce qui permet in fine de générer de la marge et de disposer d’une bonne trésorerie. Chez Matooma, nous avons fait le choix de puiser dans notre trésorerie pour financer nous-mêmes notre transformation digitale. Chaque année nous lui consacrons ainsi entre 5 et 10 % de notre chiffre d’affaires. Nous ne faisons donc appel ni à des fonds d’investissements, ni à des prêts, ni à des subventions pour financer celle-ci.

 

 

Des cartes SIM M2M pour optimiser la gestion et la maintenance des panneaux solaires
Expertise 18/12/2017 Une gestion des panneaux photovoltaïques efficace grâce à la data

Afin d’assurer la bonne gestion et la maintenance des panneaux solaires, les industriels recourent à la collecte et à l’analyse de la data

La fin du RTC permettra aux entreprises de se tourner vers la technologie IP plus avantageuse
Expertise 03/10/2017 Fin du RTC : vers un passage prometteur à l’IP

La fin du RTC permettra aux entreprises de se tourner vers une technologie plus avantageuse

11 entreprises régionales ont été primées lors de la 22ème Cérémonie des Masters de La Lettre M
Distinction (récompenses, prix…) 25/09/2017 Masters 2017 : Matooma remporte le Master de la Culture Client

11 entreprises de la région Occitanie ont été récompensées lors de la 22ème Cérémonie des Masters de La Lettre M