Téléphone
Contactez nous +33 (0)4 88 36 07 40
Service Clients helpme@matooma.com Contact
Expertise

Fin du RTC : vers un passage prometteur à l’IP

03/10/2017

La fin du RTC permettra aux entreprises de se tourner vers une technologie plus avantageuse

L’arrêt de la production de nouvelles lignes analogiques dès 2018 marque de manière décisive la fin programmée du réseau téléphonique commuté (RTC). Nombreuses sont les entreprises utilisant encore ce réseau déployé à partir des années 80, et contraintes de trouver aujourd’hui une solution de remplacement.

La fin annoncée du RTC, réseau historique d’Orange, est perçue comme un bouleversement sur le marché du M2M. « C’est en RTC que les entreprises ont établi les premières communications entre machines, en particulier dans la télérelève de compteurs », explique Karim Hamadi, responsable des Marchés M2M chez Matooma. Les machines exploitées par les sociétés de distribution d’eau, d’énergie ou de gestion d’ascenseurs, sont concernées par ce changement, soit plusieurs dizaines de milliers en France.

 

UN CHANGEMENT DéJà ANTICIPé PAR DE NOMBREUSES ENTREPRISES

Les entreprises n’ont cependant pas attendu cette annonce pour faire évoluer leurs équipements. En effet, selon l’ARCEP, depuis l’avènement du protocole IP et la large adoption des offres d’accès à Internet, le RTC n’est plus le seul véhicule des services de téléphonie existant. Nombre d’entreprises telles que des gestionnaires de compteurs, d’eau ou d’ascenseurs, se sont tournés vers le réseau mobile, et notamment vers l’utilisation de cartes SIM multi-opérateurs pour garantir une continuité de service et assurer la meilleure couverture possible à leurs solutions sur l’ensemble du territoire.

 

LES AVANTAGES DE LA TECHNOLOGIES IP

Le basculement vers la technologie IP peut s’avérer coûteuse dans un premier temps pour certaines entreprises. « Le passage à l’IP peut impliquer le remplacement pur et simple du matériel, si ce dernier n’est pas compatible IP et ne comporte pas de port série, USB ou Ethernet permettant d’y greffer un module de communication », précise Karim Hamadi.

Cependant, le passage à l’IP offre de nombreux avantages tels qu’une réelle économie de coûts : « maintenir une ligne cuivre coûte cher et les communications y sont facturées au temps d’appel, explique le responsable de Marché M2M. En basculant sur IP, on bénéficie de transferts de données facturés au volume. Or, les applications de télérelève, par exemple, ne nécessitent que de faibles quantités de données ». Le basculement sur IP permet également la mise en place de nouvelles fonctionnalités comme une gestion à distance et un monitoring 24h/24 des équipements, ou encore de la maintenance préventive pour anticiper les pannes et troubles de fonctionnement.

 

Vous souhaitez tester la connexion par carte SIM ? Contactez-nous !

 

Fin du RTC : Matooma et Jaune de Mars accompagnent les ascensoristes dans leur transition vers le GSM
Expertise 16/03/2018 Fin du RTC : Matooma et Jaune de Mars accompagnent les ascensoristes dans leur transition vers le GSM

La fin du RTC obligent les ascensoristes à s’adapter

Retour sur l’expérience de Matooma au Mobile World Congress 2018
Evénement 09/03/2018 Retour sur l’expérience de Matooma au Mobile World Congress 2018

Matooma, spécialiste montpelliéraine dans le M2M, optimise sa présence sur le salon barcelonais

Le RGPD va responsabiliser tous les acteurs de l’IoT
Expertise 01/03/2018 Le RGPD va responsabiliser tous les acteurs de l’IoT

Entretien avec Julien Muller, CTO chez Matooma, concernant les réformes de la RGPD