L’univers du M2M et de l’IoT

Téléphone
Contactez nous +33 (0)4 88 36 07 40
Support client +33 (0)821 61 01 37 Contact

QU’EST-CE QUE LE MACHINE TO MACHINE ET L'INTERNET OF THINGS ?

Bien que le Machine to Machine (M2M ou MtoM) et l’Internet des Objets (IdO ou IoT) soient très souvent confondus, ces deux expressions ne représentent pas tout à fait la même chose. Considéré comme un sous ensemble de l’IoT, le marché du M2M connaît une expansion toujours plus forte chaque année. Une progression qui s’explique notamment par un nombre d’objets connectés qui ne cesse de s’accroître et qui atteindra selon l’Idate près de 80 milliards d’entités connectées en 2020.

Le Machine to Machine ou M2M est la combinaison des technologies de l’information et de la communication (TIC), avec des objets intelligents et communicants, permettant à ces derniers d’interagir entre eux sans intervention humaine. Cette expression, plutôt employée dans le domaine professionnel et notamment celui des télécommunications, fait référence de façon générale à l’interaction des objets entre eux au moyen d’une technologie.

Les technologies qui permettent de connecter les objets et de transférer les données entre machines sont multiples. Ainsi, il est important de choisir une solution de connectivité adaptée en fonction de nos besoins et du type d'objet que l’on souhaite connecter.

Nous retrouvons, parmi ces différents types de connectivité MtoM, le RFID (portée de 10 mètres), le Bluetooth (portée de 10 à 20 mètres), le Wifi (portée de 50 mètres), la basse fréquence (portée d’environ 1000 kilomètres), le réseau GSM (via des cartes SIM : portée mondiale) ou encore le satellite.

Le concept du Machine to Machine est un sous ensemble de l’Internet des Objets (IdO ou IoT pour Internet of Things en anglais). En effet, l’Internet des Objets se présente comme le prolongement d’Internet dans le monde physique. Il désigne les communications de données et d’informations entre objets et machines issues du monde réel vers le réseau Internet.

Ainsi les expressions « Machine to Machine », « Internet des Objets » et également « objets connectés ont toutes trois une définition bien distincte.

 

Le terme « Internet of Things » a été employé pour la première fois en 1999 par Kevin ASHTON, salarié chez Procter & Gamble, pour désigner le lien qui existe entre la technologie RFID et Internet. Kevin ASHTON, qui a co-fondé la même année le Massachusetts Institute of Technology (MIT Auto-ID Center), dédié à la conception d’objets connectés par RFID et autres réseaux de capteurs sans fil, est aujourd’hui considéré comme le pionnier de la technologie des objets connectés grâce à qui l’histoire de l’Internet des objets a commencé.

Consulter l'infographie

Selon Dassault Systèmes, entreprise française éditrice de logiciels, « il y avait environ 8,7 milliards d’objets connectés dans le monde, à la fin de l’année 2012 ». Cisco, entreprise américaine experte dans les serveurs et réseaux informatiques, estime que ce nombre atteindra les 50 milliards en 2020, alors que l’Idate (Institut de l'audiovisuel et des télécommunications en Europe) envisage plutôt 80 milliards d’objets connectés dans le monde d’ici là. Ces informations sont à retrouver sur notre infographie dédiée aux objets connectés.

 

LES SOLUTIONS M2M

Réponses aux problématiques du M2M

CARTES SIM MACHINE TO MACHINE

Nous proposons des cartes SIM M2M mono opérateurs et multi opérateurs pour connecter vos objets en 2G, 3G, 4G, de façon rapide et fiable dans plus de 180 pays.  Nos cartes SIM sont sans engagement de durée et résiliables à tout moment, sans préavis, ni pénalité.

PLATEFORME DE GESTION M2MMANAGER   

Le M2MManager est une plateforme en mode SAAS spécialement conçue pour la gestion des parcs de boîtiers communicants. Ses applications M2M permettent une gestion centralisée des objets communiquant par carte SIM. L’activation, la suspension et la résiliation des cartes se font en ligne, de même que le suivi de la consommation et la génération de statistiques.

EXPERTISE M2M 

Chaque projet est suivi par un expert IoT dédié au secteur d’activité concerné afin de proposer une offre de connectivité adaptée. Le service technique est également disponible pour fournir des conseils et des solutions pour optimiser l’activité du client et mener à bien son projet.

RESEAU MATOOWAN  

Le MatooWan est un réseau sécurisé spécialement conçu pour connecter les objets entre eux via un VPN privé. Le MatooWan permet de simplifier l’accès à une connectivité sécurisée et d’unifier les différents opérateurs sur le marché de l’IoT en assurant sécurité, interopérabilité, télégestion et protection des données.

ACCOMPAGNEMENT MATOOPASS   

Le MatooPass est un programme d’accompagnement dédié aux startups à la recherche d’une solution globale pour connecter leurs objets. Ce programme se réalise en trois phases : validation du projet IoT/M2M, test du prototype et lancement de l’objet connecté sur le marché.

OFFRE TEXT&GO, SMS de L’IOT

Text&Go est une offre spéciale réservée aux clients souhaitant faire communiquer leurs objets uniquement via SMS. Ces SMS permettent d’envoyer des informations ou avertissements, de faire des mises à jour des boîtiers connectés, des demandes de connexion au serveur, de redémarrer un système à distance, de gérer différentes commandes modem, etc.

Le M2M, un marché porteur

D’après une étude réalisée par l’Idate sur les années 2013 à 2017, le marché mondial du M2M devrait afficher une croissance annuelle moyenne de 30 % en volume et de 13 % en valeur. L'institut d'études prévoit également un chiffre d'affaires global de 40 milliards d'euros en 2017, une progression décisive pour tous les acteurs du M2M. Par ailleurs, la société Cisco annonce que

« 58 % des transferts de données en 2020 seront des échanges de machine à machine (contre 38 % en 2015) » 

Selon l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), le réseau GSM est la technologie a privilégié dans le domaine du Machine to Machine : « Seul le réseau mobile permet de répondre aux besoins de connectivité permanente en situation de mobilité nationale voire d’itinérance internationale.

En savoir plus sur ce que réserve le marché du M2M

L’utilisation des réseaux mobiles comme technologie d’accès pour les applications M2M est donc incontournable et est porteur de gains de productivité et de qualité de service pour les entreprises qui utiliseront ces applications ». De plus, ils permettent « d’utiliser tous les services de communications disponibles tels que la data, la téléphonie, le SMS ».

Dans un boîtier, une carte SIM envoie et reçoit des informations en provenance et à destination d’un serveur informatique via le réseau mobile Internet.

Les données circulent d’une machine à l’autre, en 2G, 3G ou 4G, selon :

  • le volume de données transmis
  • la rapidité avec laquelle elles doivent être transmises

Vous souhaitez accélérer le développement de vos services, réduire les pertes de connectivité et améliorer le contrôle de vos dispositifs ? Contactez-nous et bénéficiez d'une solution globale pour connecter et gérer vos objets via des offres sécurisées.

Les différents domaines d'activité du M2M

Le marché du M2M touche de nombreux domaines tels que l’énergie, le transport, l’industrie, la sécurité, la santé ou encore le commerce. Matooma propose à ses clients une réactivité dans la réalisation de projet M2M nécessitant une expertise de pointe.

Sécurité

Le domaine de la sécurité connectée est généralement connu au travers de la domotique, secteur le plus répandu sur le marché de l’IoT. Les nombreux devices de ce domaine permettent d’effectuer des contrôles et de la surveillance à distance. Les personnes souhaitant en bénéficier sont des professionnels comme des particuliers. On retrouve les alarmes professionnelles, résidentielles et de chantiers, les boîtiers de Protection de Travailleur Isolé (PTI), les équipements de vidéosurveillance mais également les baby phones, ampoules connectées et autres capteurs intelligents.

CONSULTER DES ETUDES DE CAS

SANTÉ

La santé connectée a pour but d’améliorer la santé des utilisateurs et de les rendre plus autonomes au travers d’objets communicants tels que des boîtiers, bracelets et montres de téléassistance, des défibrillateurs, des capteurs de sommeil, des piluliers et tensiomètre connectés ou encore d’autres objets du quotidien comme des fourchettes, brosses à dents et vêtements connectés. Ces objets favorisent la récolte et la transmission automatique d’informations sur le patient, et parfois même la mise en relation direct avec des professionnels de la santé. Ce secteur est porteur dans le monde de l’IoT car il permet un meilleur suivi du patient et donc une amélioration de son quotidien.

CONSULTER DES ETUDES DE CAS

MONÉTIQUE

Les distributeurs automatiques de billets de banque (DAB) sont considérés comme les premiers objets connectés à avoir vu le jour dans le secteur de la monétique. Tous les objets de ce domaine sont omniprésents dans notre vie quotidienne : terminaux de paiement, horodateurs, bornes d’encaissement mobile…

TÉLÉMATIQUE EMBARQUÉE

La géolocalisation fait référence aux boîtiers électroniques de géolocalisation installés principalement dans les véhicules pour obtenir des données spécifiques : distance parcourue, temps réalisé, position géographique, informations sur les véhicules en panne ou accidentés sur la route, etc. Ces appareils connectés à destination des particuliers, entreprises et collectivités permettent une optimisation des trajets (tournées commerciales, livraison et collecte…) et une réduction des coûts.

CONSULTER DES ETUDES DE CAS

TÉLÉMÉTRIE

Le secteur de la télémétrie couvre l’ensemble des objets connectés permettant de réaliser des économies d’énergie en optimisant le réglage de machines et en suivant leur consommation à distance. Les boîtiers connectés sont présents dans notre quotidien et sont divers et variés : les panneaux photovoltaïques, les bornes de recharge électriques, les thermostats connectés, les éclairages publics, les compteurs intelligents. De nombreuses solutions voient le jour face à l’enjeu mondial de réduire de nos consommations.

CONSULTER DES ETUDES DE CAS